Refus d’obtempérer à Aubervilliers (93) : une vidéo montre le moment de la collision mortelle ; le père du jeune décédé souhaite inhumer son fils en Algérie

Cet post a été publié sur this site

Un peu plus tôt dans la soirée, vers 20h30, « un scooter monté par un conducteur et son passager refusait un contrôle de police et prenait la fuite en commettant de multiples infractions au Code de la route », indique le parquet de Bobigny. Les deux hommes casqués ont été pris en chasse par la BAC de La Courneuve. « Selon les témoignages recueillis, le conducteur de l’équipage de la BAC était contraint de faire une embardée pour éviter un véhicule qui ne respectait pas une priorité et entrait en collision avec le scooter qui arrivait en sens inverse », ajoute le parquet.

Farid a attendu son fils toute la soirée. Jusqu’à ce funeste coup de fil. À 23h30, c’est l’aîné qui l’appelle : « Il me dit : Wanys, il a un problème. Faut que tu viennes. Il est mort à la Salpêtrière. » Le monde s’est écroulé sur la tête de ce père de six enfants. Wanys était le troisième de la fratrie. « J’ai du mal à encaisser », souffle-t-il pudiquement.

Farid a accouru à l’hôpital, où il a pu se recueillir longtemps devant la dépouille de son fils. « On m’a dit que je pouvais rester le temps que je voulais », confie-t-il. Selon lui, 300 personnes, des amis de la victime, ont aussi fait le déplacement dans la nuit. « Tout le quartier était là », assure-t-il.

[…]

Avant de savoir ce qui s’est réellement passé, c’est le temps du deuil pour la famille. Farid se concentre sur la préparation des funérailles. Originaire de Bejaïa en Kabylie (Algérie), il souhaite inhumer son fils dans sa terre natale : « Je le ramène, je ne le laisse pas là. Pour qu’il soit enterré à côté de mes parents. »

[…]

Le Parisien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *