Malgré une baisse de production de brut, ce pays règne toujours sur l’Afrique

Cet post a été publié sur this site

image

Le Nigeria a produit 7,94% de moins de pétrole en février (1,32 million de barils par jour) qu’en janvier, mais reste le premier producteur d’Afrique, selon les derniers chiffres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).Les deux autres plus gros producteurs de brut africains sont la Libye (1,17 million de barils par jour) et l’Algérie (906.000).L’OPEP attribue cette dynamique aux défis récurrents de l’industrie pétrolière du Nigeria, notamment le vol de pétrole qui enregistre ces derniers mois une recrudescence. Les difficultés du pays à maîtriser ce phénomène sont telles que la société publique du pétrole a fait appel à l’agence fédérale de lutte contre les crimes économiques (EFCC).Le Nigeria reste un membre important de l’OPEP et a réaffirmé son soutien au groupe en décembre dernier, après la crise ayant entraîné la sortie de l’Angola. Abuja mise également sur les produits pétroliers dérivés avec la mise en service en janvier de la méga-raffinerie Dangote, qui devrait traiter jusqu’à 650.000 barils de pétrole par jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *