Les individus incarcérés dans le cadre des émeutes mais dont la justice n’a pas pu prouver la culpabilité obtiendront un dédommagement d’environ 5 000 euros

Cet post a été publié sur this site

Mais cette somme moyenne ne préjuge pas de ce que vont percevoir les personnes placées en détention. L’indemnisation varie selon la durée de la détention. Elle peut donc être nettement inférieure à la moyenne. Selon Me Leloum, les individus interpellés dans le cadre des émeutes obtiendront un dédommagement nettement inférieur, d’environ 5 000 euros pour un mois et demi de détention provisoire injustifiée. A l’inverse, certaines indemnisations peuvent excéder largement la moyenne. Selon les statistiques publiées par le ministère de la Justice, l’indemnisation maximale accordée en 2021 était de 208 000 €. Elle était de 1 000 000 € en 2020 et de 220 000 € en 2019.

(…) Libé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *