Le sommet des BRICS ouvre ses portes à Johannesburg

Cet post a été publié sur this site

image

Le groupe des BRICS – Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud – tient son 15e sommet des chefs d’État et de gouvernement à Johannesburg entre les 22 et 24 août.En janvier 2023, Pretoria avait pris la présidence tournante du groupe sous la devise: “Les BRICS et l’Afrique: un partenariat pour une croissance accélérée conjointe, un développement durable et un multilatéralisme inclusif”.L’événement devra devenir la plus grande rencontre de l’histoire des chefs d’État et de gouvernement du monde non occidental. Le sommet réunira plus de 60 États du Sud global qui s’opposent tous, dans une mesure ou une autre, à la domination occidentale et cherchent des mécanismes de coopération alternatifs.Voici quelques détails sur l’événement.Qui sont les participants?Les Présidents sud-africain Cyril Ramaphosa, chinois Xi Jinping, brésilien Luiz Lula da Silva et le Premier ministre indien Narendra Modi assistent au sommet.Vladimir Poutine ne sera pas présent en personne, mais via visioconférence. Le Président russe prendra la parole lors des séances plénières aux côtés d’autres dirigeants du groupe. Moscou sera en revanche représentée en présentiel par le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.Plus de 40 dirigeants étrangers participeront au sommet, a annoncé le représentant officiel du ministère sud-africain des Affaires étrangères, Nelson Kgwete.Une vingtaine de personnalités, dont le secrétaire général des Nations unies, le président de la Commission de l’Union africaine et la présidente de la Nouvelle Banque de développement, ont également été invitées.Les discussions à l’ordre du jourLa question la plus importante et la plus controversée est peut-être l’expansion des BRICS, y compris les critères d’admission et les principes directeurs.La cheffe de la diplomatie sud-africaine, peu avant le sommet, a déclaré que 23 pays avaient déclaré leur souhait de rejoindre l’organisation, dont l’Arabie saoudite, l’Iran, les Émirats arabes unis, l’Argentine, l’Algérie, l’Égypte et l’Éthiopie.Le groupe des BRICS représente plus de 40% de la population mondiale et environ 26% de l’économie mondiale et offre un forum alternatif pour les pays en dehors des canaux diplomatiques considérés comme dominés par les puissances occidentales traditionnelles. Son influence et son poids économique incitent davantage de nations à s’y joindre.Vingt-trois pays ont officiellement demandé à devenir de nouveaux membres des BRICS, dont l’Arabie saoudite, l’Iran, les Émirats arabes unis, l’Argentine, l’Indonésie, l’Égypte et l’Éthiopie.Les autres questions à l’ordre du jour comprennent des discussions sur la géopolitique mondiale, le commerce et le développement des infrastructures. Il y aura également des discussions sur la manière d’accélérer l’abandon du dollar, en partie en augmentant l’utilisation des monnaies locales dans les échanges entre les membres, qui sont en plein essor. Sans oublier l’éventuelle monnaie des BRICS.Participez et suivez le déroulement de la journée sur Telegram, TikTok, Odysee, Facebook, X et Threads à l’aide du hashtag #BRICS2023. L’équipe de Sputnik est présente sur place pour vous livrer des reportages, interviews et analyses.*Meta (Facebook et Instagram) est interdit en Russie pour activités extrémistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *