Le Ghana ambitionne de former 50.000 maîtres-artisans et apprentis

Cet post a été publié sur this site

image

Pour y parvenir, le vice-président Mahamudu Bawumia a lancé le 13 mars le Programme national d’apprentissage (GAP) patronné par la Commission pour la formation professionnelle et technique.Selon lui, la modernisation du système d’apprentissage, plus adaptable aux besoins changeants des industries, contribuera à la compétitivité globale de la main-d’œuvre ghanéenne.Ces sept dernières années, le gouvernement a déjà investi plus de 462 millions de dollars dans les infrastructures et équipements d’enseignement et de formation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *