Le Caire refuserait de livrer des armes à Kiev malgré la pression de Washington

Cet post a été publié sur this site

image

L’Égypte résiste depuis mars aux pressions des États-Unis qui souhaitent qu’elle livre des armes à l’armée ukrainienne, a annoncé le 11 août le quotidien américain The Wall Street Journal.Selon l’édition, le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, s’est adressé au Président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, au mois de mars, lui demandant de fournir à l’Ukraine des obus d’artillerie, des missiles antichars, des systèmes de défense aérienne et des armes légères. Jusqu’à présent, il n’a pas reçu de réponse définitive, indique le magazine.Plus tard, les membres de l’administration égyptienne ont fait savoir, lors de conversations privées, que la livraison d’armes à Kiev n’était pas à l’ordre du jour, toujours selon la même source.Les représentants des États-Unis et de l’Égypte n’ont fait aucun commentaire à ce sujet aux journalistes du Wall Street Journal.Le Président américain a récemment reconnu que les stocks d’armes que Washington voulait fournir à l’Ukraine, principalement des obus d’artillerie, étaient quasiment épuisés. C’est pour cette raison que la Maison-Blanche a décidé de transférer à Kiev des armes à sous-munitions, selon Biden.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *