La délégation de la CEDEAO aurait quitté le Niger sans rencontrer le chef des militaires au pouvoir

Cet post a été publié sur this site

image

La délégation de la Communauté économique des États d’Afrique de l’ouest (CEDEAO) arrivée le 3 août au soir à Niamey pour trouver une sortie de crise au Niger, est repartie quelques heures plus tard, a indiqué un de ses membres.Cette délégation était menée par l’ancien chef de l’État nigérian Abdulsalami Abubakar et devait initialement rencontrer les militaires qui ont pris le pouvoir au Niger “pour présenter les demandes des dirigeants de la CEDEAO”, selon un communiqué de la présidence du Nigeria.Depuis le 26 juillet, le pouvoir au Niger est aux mains du Conseil national de sauvegarde de la patrie (CNSP), présidé par le général Abdourahamane Tiani.La CEDEAO a imposé de lourdes sanctions à Niamey et a donné jusqu’au 6 août aux militaires au pouvoir pour rétablir dans ses fonctions le Président Mohamed Bazoum, renversé le 26 juillet, sous peine d’utiliser “la force”.Jeudi soir, le CNSP a promis de riposter “immédiatement” en cas d'”agression ou tentative d’agression” contre son pays par la CEDEAO.Une réunion des chefs d’état-major ouest-africains se tient depuis mercredi et jusqu’à vendredi à Abuja, au Nigeria.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *