La classe politique française vent debout contre Macron sur l’Ukraine

Cet post a été publié sur this site

image

Emmanuel Macron s’est pris une volée de bois vert après ses propos sur l’éventuel envoi de troupes européennes en Ukraine. Le ton belliqueux du Président français lors de sa dernière allocution n’a pas plu. Florilège de réactions sur X (anciennement Twitter): Marine Le Pen, présidente du groupe Rassemblement national à l’Assemblée, a accusé le chef d’État de semer le chaos à l’international, après l’avoir fait à l’intérieur du pays :Le Président français veut faire diversion sur l’Ukraine avant des éléctions européennes qui s’annoncent délicates pour son parti, a pour sa part affirmé Éric Ciotti, patron du parti Les Républicains.Même réaction chez Fabien Roussel, secrétaire national du parti communiste, qui déplore les manœuvres politiciennes du Président français.Florian Philippot, chef du parti Les Patriotes déplore pour sa part des propos guerriers, suscptibles de mener à l’escalade avec la Russie, puissance nucléaire.Après avoir suggéré l’envoi de troupes européennes en Ukraine le 26 février, Emmanuel Macron s’est retrouvé isolé sur la scène internationale, de nombreux dirigeants affirmant que cette option n’était pas sur la table. Le Président français a pourtant enfoncé le clou ce 14 mars, déclarant que la Russie ne devait “pas gagner” et que la France devait “se tenir prête si la situation se dégradait” sur le front.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *