Jesus Festival: 5500 participants, gros succès malgré la pluie

Cet post a été publié sur this site

image

Ils sont venus de Suisse, de Belgique et bien évidemment de France. 5500 festivaliers ont participé à la 3e édition du Jesus Festival à Paray-le-Monial (Saône-et-Loire) du 5 au 7 juillet. L’événement musical chrétien continue sa progression après avoir accueilli 3800 participants en 2022, puis 5200 en 2023. Toutefois, cette progression semble cette année avoir été freinée par plusieurs facteurs. «Avec les Jeux olympiques et les élections législatives, le nombre de participants n’a pas été aussi important qu’espéré. On aurait eu la possibilité d’accueillir plus de monde, mais on peut être satisfait que le pari du logement ait été relevé. Les années suivantes, si on veut continuer à grandir, on peut vraiment se le permettre», souligne Manu, membre fondateur du Jesus Festival.

Après une première journée réussie, lancée par les groupes Praise, Gospel Philarmonic Expérience, Dévotion et conclue par un concert de Glorious, les organisateurs ont été contraints de revoir leurs plans. En effet, une alerte orage a obligé la fermeture du site du festival, situé au Parc du Moulin Liron, le samedi matin. Pas d’annulation cependant: les artistes ont pu se produire l’après-midi. Malgré la pluie les plus prévoyants ont pu, par exemple, assister au show de Dan Luiten et son équipe sur la grande scène, munis de leurs parapluies. D’autres ont trouvé refuge sous la tente des stands où Alliance Presse, groupe de presse franco-suisse qui édite le site d’actualité chrétienne en continu Evangeliques.info et le magazine Christianisme Aujourd’hui était présent parmi une vingtaine d’autres. Certains se sont également abrités au niveau de la scène buvette, sous le chapiteau.

Publicité

Cinq scènes pour les grands et les petits

Contrairement aux précédentes années, l’organisation Jesus Festival n’a pas pu avoir de grande tente en raison des Jeux olympiques qui se tiendront à partir de la fin du mois. Néanmoins, les concerts ont pu se dérouler sur la scène principale, capable d’accueillir l’ensemble des festivaliers, sur la scène «prairie» et sur la scène buvette où se trouvait le plateau média. Des artistes, organisateurs et associations chrétiennes y ont donné des interviews.

Ce plateau bénéficiait d’une retransmission en direct sur YouTube et Facebook, avec des replay disponibles après chaque journée. Quelques concerts de jeunes talents y ont également pris place. De plus, comme en 2023, la scène «basilique», située de l’autre côté de la rivière La Bourbince accessible à pied, a vu jouer plusieurs artistes dont Vinz le Mariachi et Céaile. La scène «chill», située un peu à l’écart, était pour sa part ouverte a de jeunes artistes et pour des spectacles, dont celui de l’artiste Alain Auderset inspiré de son livre «La Légende de Mi».

«On veut garder le focus sur un festival principalement francophone»

La deuxième journée, qui a vu Mirella et Ps151, Hopen ou encore Glorya Reliques monter sur scène, s’est achevée avec Planetshakers, groupe australien de musique chrétienne contemporaine. «La programmation est tout un enjeu. On veut garder le focus sur un festival principalement francophone avec un maximum de révélations de francophonie. Cette année, on a MLK Music, Sandra Kouame, Mirella. Glorious et Dan Luiten sont revenus. La chorale Gospel était aussi une belle réussite. On a bon espoir d’avoir un ou deux artistes internationaux», résume Manu.

Pour 2025, l’organisation Jesus Festival compte, en outre, mutualiser les artistes avec son pendant anglais, le Big Church qui a inspiré l’événement de Paray-le-Monial. Pour ce faire, les deux organisations ont décidé d’organiser leurs événements aux mêmes dates. Le Jesus Festival et Big Church se tiendront ainsi les 22, 23 et 24 août de l’année prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *