Comment la Chine supplante-t-elle l’Occident en Afrique?

Cet post a été publié sur this site

image

L’implantation de nombreux projets sur le continent africain, que la Chine met en place depuis une dizaine d’années, lui a permis d’évincer l’Occident dans la région, révèle le quotidien South China Morning Post.L’empire du Milieu est parvenu à changer la donne. En 2022, les entreprises chinoises représentaient 31% des contrats d’infrastructures africains évalués à 50 millions de dollars ou plus, contre 12% pour les entreprises occidentales, selon l’étude sur l’influence croissante de l’Afrique dans le commerce mondial et la géopolitique.Les sociétés chinoises ont construit des projets de plusieurs milliards de dollars à travers le continent, y compris des ports, des chemins de fer, des autoroutes, des ponts et des barrages hydroélectriques, le tout alimenté par l’initiative “Ceinture et Route” de Pékin.Mille milliards d’investissements en 10 ansIl signale que dans le cadre de la stratégie Ceinture et Route, lancée en 2013, la Chine a financé des mégaprojets pour des milliards de dollars, tels que des chemins de fer au Kenya et en Éthiopie et des ports à Djibouti et au Nigeria.En 10 ans, l’engagement par le biais de l’initiative a dépassé mille milliards de dollars américains dans le monde, selon les estimations du Green Finance and Development Center de l’Université Fudan de Shanghai.Selon Keith Rockwell, la Chine est le plus grand partenaire commercial de l’Afrique, avec 250 milliards de dollars d’échanges commerciaux en 2021, contre 62 milliards de dollars d’échanges entre les États-Unis et l’Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *